Amélioration de l’accès à la zone de production

Constats Aspects Infrastructures

  • Important potentiel en terres irrigables dans les cuvettes et les terrasses le long du fleuve Niger (près de 20 000 ha) ;
  • Moins de 4% du potentiel existant est mis en valeur (491 ha aménagés et 220 ha en cours d’aménagement dans les zones de Gaya et Gatawani-­‐Dolé) ;
  • Importante perte de production     du fait des inondations récurrentes causées par les crues du fleuve Niger
  • Schéma d’aménagement des terres dans la zone (Tanda, Sia et Koulou),  en cours, initié par le Gouvernement ;
  • Existence des études démontrant des sites potentiels pour la grande irrigation ;
  • 4 sites ont été analysés (Koulou, Sia, Ouna-­‐Kouanza, Gatawani), soit un potentiel de 8 750 ha

Constats Aspects Environnement

  • —Existence d’une zone RAMSAR
  • Existence d ’un important Peuplement de rôniers dans la zone
  • Diversité végétale sur les terrasses
  • Existence d’une zone touristique
  • ——Pratique importante de la pêche et de l’élevage
  • Tendance à la dégradation des sols et des ressources végétales

Constats Aspects Fonciers :

  • Les terres sont occupées
  • Les occupations des terres sont informelles (pas d ’actes de sécurisation)
  • La faible capacité des structures de gestion foncière
  • La mauvaise conservation des actes de sécurisation
  • Faible accès et non sécurisé des femmes à la terre malgré leur présence significative dans la production agricole
  • Non accès de certains groupes sociaux    (jeunes,   minorités, allochtones etc.) à la terre.

Sites retenus

2 sites totalisant 2 618 ha (deux zones de Ouna Kouanza et les terrasses basses de Sia)  sont retenus du fait de leurs taux de rentabilité économique acceptables

Site de SIA: 821 Ha

Site de SIA

Site de Ouna-Kouanza: 1.797 Ha

Site de Ouna-Kouanza

3 sites (Sia, Koulou, Gatwani) en instance de traitement totalisant 6150 ha du fait de la reserve portée sur leurs taux de rentabilité économique

Activités Infrastructures

——  Sur le site de Ouna-­‐Kouanza il est prévu :

  • l’endiguement des cuvettes;
  • l’aménagement des zones basses en submersion contrôlée;
  • Le contrôle des eaux de pluies et des infiltrations du fleuve par pompage d’exhaure.

——  Concernant le site de Sia, le Programme envisage:

  • l’irrigation par pompage avec maîtrise totale au niveau des basses terrasses pour la riziculture et la production fourragère

NB: Il s’agit notamment, pour les deux sites, des stations de pompage et des réseaux d’irrigation et de circulation.

Activités sur le foncier

  • Réaliser un inventaire   exhaustif des occupants actuels des parcelles, leurs droits et l’origine de chaque occupation;
  • Conduire de consultations locales inclusives pour l’élaboration participative des principes et des critères d’attribution des terres ;
  • Formaliser les droits fonciers existants ;
  • Renforcer les capacités institutionnelles et redynamiser les structures de gestion foncière (Cofob, Cofocom) ;
  • Sensibiliser et faire le plaidoyer pour l’accès des femmes et des groupes marginalisés/défavorisés à la propriété foncière.

Activités Environnementales et de réinstallation

  • Conduire un processus participatif d’élaboration et d’approbation d’un Plan d’engagement des parties prenantes ;
  • Elaborer de manière participative et inclusive, un Plan d’Action et de Réinstallation ;
  • Payer les indemnisations pour pertes des terres, des biens, des productions et/ou de revenus ;
  • Elaborer une EIES assortie d’un PGES pour chaque site;
  • Elaborer et mettre  en œuvre un Plan de Gestion de la zone RAMSAR et un Plan de Conservation des Ressources ;
  • Planter des arbres de compensation (rôniers et autres espèces pour les haies vives).